Le contrat programme

Missions décrétales pour les Centres Culturels locaux

Sur un territoire déterminé, développer une activité socioculturelle, c’est-à-dire des activités destinées à réaliser des projets culturels et de développement communautaire fondés sur la participation active du plus grand nombre, avec une attention particulière aux personnes les plus défavorisées.

Ces activités doivent notamment tendre à :

- Offrir des possibilités de création, d’expression et de communication ;
- Fournir des informations, formations et documentations qui concourent à une démarche d’éducation permanente ;
- Organiser des manifestations mettant en valeur les œuvres du patrimoine culturel local, régional, communautaire, européen, international et francophone ;
- Organiser des services destinés aux personnes et aux associations et qui favorisent la réalisation des objectifs du Centre

La majorité des activités de l’ASBL Centre Culturel de Rebecq traversent ces missions décrétales.
En effet, on ne peut généralement pas isoler une activité au sein d’une seule mission décrétale mais, au contraire, constater que presque chacune de nos activités justifie quasi l’ensemble de ces missions. 

Contrat Programme 2009 -2012

Le Contrat Programme a été approuvé par le Conseil d'Administration et l'Assemblée Générale de notre asbl ainsi que par la Communauté française, la Province du Brabant wallon, le Collège et le Conseil communal.

Objectif général

Le Centre Culturel de Rebecq œuvrera à développer deS CultureS propres à la population rebecquoise, dans l’intérêt, en compagnie et dans le respect de celle-ci.

Axes prioritaires

Le Centre Culturel s’engage à respecter toutes les missions et prescriptions du décret et ses arrêtés d’application.

En outre, il s’engage à développer, de manière spécifique les axes prioritaires de politique culturelle suivants :

L’ASBL Centre Culturel de Rebecq développera une activité socio-culturelle, c’est-à-dire des activités destinées à réaliser des projets culturels et de développement communautaire fondés sur des principes et des valeurs humanistes ainsi que la participation active du plus grand nombre, avec une attention particulière aux personnes les plus défavorisées.
Les axes ne doivent pas être pris séparément car ils sont complémentaires.

AXE 1 : Développement de la citoyenneté active

Le Centre Culturel mettra en place, avec les associations, l’administration communale et les citoyens de Rebecq des outils, activités, initiatives et projets qui permettront à chacun de mieux comprendre son environnement (socio-économique, culturel, politique,…), de soutenir et renforcer son identité tout en fournissant des informations, formations et documentations qui concourent à une démarche d’éducation permanente. La finalité est de tendre vers diverses démarches et moyens d’expression concourant à faire de chaque citoyen un CRAC (Citoyen Responsable Actif de son Changement).

Cet axe sera développé autour des disciplines et moyens suivants :

- Dans une démarche constructive et démocratique, le Centre Culturel veillera à se doter d’un Conseil Culturel tel que défini par le Décret, celui-ci sera chargé de déterminer les lignes directrices de la programmation.
- Organiser des cycles de conférences (« Voir le Monde », littéraire, vulgarisation scientifique, artistique, …) dont les sujets sont déterminés par la situation démographique, sociale, culturelle, artistique et associative de notre commune.
- Organiser un cycle de projection cinématographique dont les thèmes, œuvrant à une démarche de tolérance, d’humanisme, de défense de l’environnement multiculturel et de la biodiversité, etc., seront déterminés et organisés autour du tissu associatif.
- Programmer des expositions concourant à une démarche pédagogique, d’ouverture d’esprit et de devoir de mémoire.
- Diffuser des spectacles théâtraux et musicaux majoritairement mais non exclusivement organisés autour d’artistes de la Communauté qui, dans une démarche créatrice de qualité, défendent des valeurs en adéquation avec celles de notre Centre Culturel.
- Rencontrer et écouter de façon permanente le tissu associatif, la Maison de Jeunes et les associations de seniors en particulier et la population dans son ensemble.
- Appliquer une politique de prix ne visant pas la rentabilité mais l’accès du plus grand nombre à nos activités et une ouverture de l’ensemble de notre programmation aux bénéficiaires de l’Article 27 ou à toute initiative sociale œuvrant dans ce sens.
- Mettre en place un système de participation du public à l’évaluation constructive et à l’amélioration des activités.
- Développer la démarche des « Cafés Citoyens », approche de construction d’un espace publique et de son information en compagnie du tissu associatif. Le Centre Culturel doit cependant demeurer l’opérateur du projet, impérativement dans une démarche et sur des thématiques humanistes et citoyennes.

- Œuvrer en éducation permanente, en citoyenneté humaniste et pluraliste au travers des ateliers développés au Centre Culturel

AXE 2 : Soutien à la vie associative

Les associations, instruments d’action et d’expression des groupes de citoyens, doivent être aidées.
Le Centre Culturel axera son soutien sur le développement de cette forme d’éducation permanente mettant à l’honneur la citoyenneté, sa vitalité, son esprit critique.
Il cherchera à renforcer les liens entre les associations et, donc, entre les individus appartenant à des classes d’âge et sociales différentes en organisant des services destinés aux personnes et aux associations et qui favorisent la réalisation des objectifs du Centre.

Cet axe sera développé autour des disciplines et moyens suivants :

- Offrir une aide service organisée de manière non-exhaustive autour de la mise à disposition de nos locaux, personnels et matériels, infographie des publications, création scénographique, aide logistique et administrative, promotion des activités, … .
- Répertorier les associations (membres ou non), les rencontrer, entendre ce qu’elles ont à proposer et définir en leur compagnie les objectifs, thèmes et méthodes de collaboration.
- Eclairer la population sur les spécificités et activités des associations.
- Impliquer, de manière permanente, les associations dans tous les types de programmation mises en place et systématiser les synergies autour de celles-ci, les fédérer autour de projets communs.
- Décentraliser une partie de nos activités pour aller à la rencontre du public, de le toucher au sein de son environnement, de son quartier, de son association, rencontrer tous LES publics, et aller au devant de personnes qui ne feraient peut-être pas la démarche de se rendre en la Salle Culturelle.
- Définir en tant que priorité de notre association le soutien à la création apporté à nos troupes théâtrales, nos musiciens amateurs, nos artistes de tous bords en les accueillant en résidence au Centre Culturel.
- Organiser la majorité de nos activités autour de la notion de projet lié à une thématique prédéfinie et en adéquation avec nos valeurs ou des journées thématiques fédérant un maximum d’associations et leurs publics.
- Organiser, répertorier et promouvoir les ateliers dont les associations sont à l’initiative.
- Implication et/ou coordination d’activités populaires telles que les Fêtes de Wallonie, le carnaval, la braderie, le Festival d’Arenberg, …
- Diversifier et réorienter l’offre d’ateliers d’expression en veillant à identifier les demandes et en testant systématiquement par des essais de courte durée. Ces ateliers doivent clairement être portés par le Centre Culturel lui-même et/ou une association membre, être ouverts à l’ensemble de la population et animés par des professionnels reconnus. Préciser clairement la définition d’atelier par rapport à celle d’association.
- Multiplier et favoriser les démarches interculturelles et intergénérationnelles afin d’engendrer une mixité des publics.
- Afin de favoriser et de participer à la création d’une identité régionale, rassembler et favoriser les synergies et les échanges à des degrés divers (prêt de matériel, échange d’info et renfort promotionnel, multiplications des compétences, transversalité des publics, …) le Centre Culturel poursuivra son partenariat avec les Centres Culturels d’Ittre et de Tubize, avec le CCBW et les structures culturelles de Braine-le-Château. Ces activités ou intentions de partenariat s’articulent autour de deux catégories : les premières concernent le fonctionnement interne aux structures et les secondes présentent les projets qui seront développés en coopération.
- Participation active et constructive, au travers de diverses initiatives (atelier Français Langue Etrangère, service d’écrivain public, …) au Plan de Cohésion Sociale de la Commune.

AXE 3 : Mise en valeur du patrimoine

Le Centre Culturel mettra en œuvre des outils, moyens et activités permettant de valoriser et mieux faire connaître au public les «ressources» du patrimoine culturel prioritairement local, régional et communautaire tout en l’insérant au sein du projet et des initiatives de sa démarche culturelle.
Il faut entendre « patrimoine » au sens large du terme, tous les patrimoines, matériels et immatériels, humain, artistique, historique, architectural, … 

Notre commune a la chance de posséder sur son territoire trois joyaux historiques. D’une part le Grand Moulin, exploité dès la première moitié du XVème siècle par les seigneurs d'Enghien, il comprend aujourd'hui la salle des machines, le musée du porphyre - qui témoigne du passé et du présent industriel de toute une région - ainsi que trois étages accueillant, tout au long de l’année, des expositions et autres manifestations culturelles. Il abrite aussi la bibliothèque communale et l’Office du Tourisme de Rebecq.
D’autre part, le Petit Moulin, construit au XVIIIème siècle, son impressionnante machinerie est aujourd’hui aménagée de manière à montrer les étapes de transformation du grain en farine. Les annexes du Petit Moulin comprennent d’anciennes écuries rénovées, dans des bâtiments du XIXème siècle. Un de ces bâtiments annexes abrite depuis peu la Maison de la Bière. Il est possible d'y découvrir les mystères de la fabrication du breuvage.
Et enfin, Les Hospices, fondé au XIIIème siècle, comportent des constructions du XVIème siècle, un mobilier remarquable ainsi qu’une chapelle en gothique tertiaire de toute beauté. Malheureusement, une grande partie des bâtiments du site des anciens Hospices a été détruite par un incendie en 2003. Depuis, le site est en attente d'une restauration et d'une réaffectation des lieux. Il est inscrit sur la liste de sauvegarde du patrimoine wallon depuis avril 2006 et une association citoyenne s’est créée pour défendre le site : les Amis de l’Hospice. La Région wallonne accorde une subvention dans le cadre du financement alternatif afin de faire de ce lieu le centre administratif.

Le Centre Culturel œuvrera, en collaboration avec la Commune, à promouvoir ces lieux phares, qui ont joués chacun à leur manière un rôle important, autour d’une démarche culturelle, historique, patrimoniale voire une politique touristique "intelligente".

Cet axe sera développé autour des disciplines et moyens suivants :

- Développer et ouvrir certains types de programmation (présentations littéraires, arts plastiques, …) aux artistes régionaux.
- Lancer un appel aux artistes, les répertorier et développer notre programmation artistique en fonction de ceux-ci.
- Développer le rythme des « showcases » et autres initiatives musicales, expositions et conférences concourant à promouvoir et valoriser nos artistes locaux et régionaux mais aussi de diffuser des œuvres passées dans une certaine conscience culturelle collective.

- Participer de manière active et constructive aux Mérites Culturels communaux, les développer et les médiatiser.
- Développer et consolider le rapprochement entre artistes professionnels et amateurs
- Renforcer l’identité locale en développant des activités propres à notre territoire, aux spécificités historiques, culturelles et humaines (Carnaval, carrières, luttes ouvrières, …) de l’entité et/ou mettant en exergue celles-ci.

AXE 4 : Développement d’une culture critique et humaniste auprès de l’enfance et la jeunesse

Il mettra en place des activités permettant à celui-ci, dans le cadre scolaire, familial et associatif de développer son esprit critique, s’ouvrir aux arts et cultures, d’être acteur de son évolution et de ses apprentissages, dans une démarche tolérante et humaniste visant à en faire les citoyens de demain soucieux de ses droits, devoirs et valeurs.

Cet axe sera développé autour des disciplines et moyens suivants :

- Théâtre à l’école :

o Au sein d’une commission culture, jeunesse et enseignement regroupant (sans être exhaustif) la Commune, la Commission Communale de l’Accueil (CCA), tous réseaux confondus, les directions d’écoles et le corps professoral, impliquer ceux-ci dans le choix des spectacles, les thèmes développés et les conditions de programmation.
o Développer les outils mis à disposition des enseignants lors des spectacles.
o Systématiser le débat artistes-équipe d’animation / élèves-professeurs après les spectacles.
o Relancer et maintenir le rythme minimal de 1 spectacle/an/degré.
o Conserver notre politique financière d’investissement et d’entrée au plus bas prix.

- Programmation jeune public :

o Poursuivre le rythme minimal de 4 ou 5 spectacles par an.
o Diffuser notre programmation hors des limites de notre commune, dans les milieux scolaires et de l’enfance.
o Utiliser les réseaux parentaux qui se sont mis en place pour orienter adéquatement la programmation.
o Relancer et pérenniser notre participation active au sein de la commission Jeune Public « d’Asspropro » et des rencontres de Huy.
o Conserver notre politique financière d’investissement et d’entrée au plus bas prix.
o En compagnie de la MJ, élaborer et mettre en place une programmation ados.

- Collaborations en milieu scolaire :

o Au sein de la commission susmentionnée, établir une information claire et précise de nos possibilités envers l’enseignement, les diffuser à chaque enseignant.
o Apporter notre soutien logistique, humain, créatif, … aux projets multidisciplinaires et multipartenaires (cf pour ex. : Culture et Enseignement) développés en synergie avec le milieu scolaire autour de thématiques et d’objectifs communs.

- Aide service scolaire :

o Au sein de la commission susmentionnée, réaffirmer et rétablir nos possibilités vis-à-vis du cadre scolaire, les diffuser à chaque enseignant.

- Collaborations à divers niveaux avec la jeunesse rebecquoise

o Responsabiliser les jeunes afin de les impliquer dans la programmation d’évènements à caractère culturel. Diverses possibilités peuvent être envisagées avec la Maison de Jeunes et le Service Jeunesse: réunions, portes ouvertes, mailing, boîtes à suggestions,
évaluation commune des activités, … Travail au départ de thématiques élaborées avec ces partenaires.